13 décembre 2005

Les gaffes de l'année

Fineman PR, une agence de relations publiques basée à San Francisco, présente depuis maintenant onze ans sa liste des pires gaffes de relations publiques réalisées au cours de la dernière année. Les "gagnants" de cette année, avec mes commentaires, sont:

1. Tom Cruise. Pour avoir fait dérailler la campagne de relations publiques pour le film War of the Worlds, avoir fait un fou de lui avec son "amour" pour Katie Holmes et avoir viré son attaché de presse (pour engager sa propre sœur pour jouer le même rôle).

2. Le télévangéliste chrétien Pat Robertson. Pour avoir suggéré que l'administration américaine fasse assassiner le président du Venezuela, Hugo Chavez.

3. Le président du syndicat (basé à Détroit, capitale américaine de l'automobile) des United Auto Workers, Ron Gettelfinger. Pour avoir interdit aux Marines américains qui s'entraînent près de son bureau de se stationner dans le stationnement si ceux-ci conduisaient des autos construites à l'étranger ou s'ils avaient des autocollants pro-Bush.

4. L'entreprise, spécialisée dans le domaine des programmes de gestion des bénéfices pour les employés, Benefit Management Administrators. Pour ne pas avoir donné le bénéfice du doute à une de ses employés. Elle avait été mise à la porte, notamment, pour avoir été en retard la journée où elle avait accompagné son mari qui partait pour l'Irak.

5. Le président de l'Université Harvard, Larry Summers. Pour avoir dit que c'est génétique si les femmes sont inférieures aux hommes en mathématiques et en sciences.

6. Les forces armées américaines. Pour avoir acheté des "articles" dans les médias irakiens. Un peu comme des publi-reportages sans la mention. Ils sont supposés être en faveur de principes démocratiques...

7. Rockstar Games, concepteurs du jeu vidéo Grand Theft Auto, San Andreas. Pour avoir inséré des images porno cachées dans son jeu.

8. Merck, le fabricant du Vioxx. Pour avoir caché des résultats de tests indiquant que les patients prenant du Vioxx couraient des risques accrus de crise cardiaque, entraînant une poursuite de 18 milliards $ (US).

9. Snapple. Pour avoir fait mis un Mr. Freeze de 16 000 kilos au beau milieu de Union Square à New York le 21 juin, première journée de l'été. Deux morceaux de robot pour celui ou celle qui devine ce qui s'est passé. La une du NY Daily News le 22 juin: "Gooing, Gooing, Gone."

10. La National Academy of Sciences. Pour avoir publié un article expliquant avec moult détails comment des terroristes pourraient empoisonner des milliers de personnes en mettant des substances toxiques dans le lait.

Le communiqué de presse est ici.
Publier un commentaire