20 mars 2007

Second Life et la politique

Quand Michel Leblanc a posé la question Quel est l’impact des blogues sur la campagne politique actuelle? lors du dernier Yulbiz, j'ai choisi de pointer vers ce billet où j'avais posé la même question à d'autres blogueurs quelques jours auparavant. J'aurais aussi pu pointer vers celui-ci où je faisais mes propres prédictions.

Mon autre choix était de répondre "Un des partis politiques va s'ouvrir une île dans Second Life" (ce qui aurait sûrement fait plaisir à Michel). Car voyez-vous, j'avais une information privilégiée à l'effet que l'un des partis considérait cette option (non, ce n'était pas l'ADQ). Un copain qui milite dans le parti en question m'avait demandé mon avis. Je lui avais répondu que s'il le faisait pour aller chercher des votes ou quelque chose comme ça, ce serait une perte de temps. S'il le faisait pour avoir des retombées dans les médias traditionnels et dans certains blogues, que je l'encourageais alors à le faire. Suffit de connaître l'objectif pour adapter la stratégie.

Voilà que Jerome Armstrong, fondateur de MyDD, le 149ème blogue le plus "populaire" (en termes de liens entrants) selon Technorati, qui parlait à la Politics Online Conference la semaine dernière semble être du même avis.

Un blogueur qui a assisté à la présentation la résume ainsi:
Presence in Second Life by politicians has limited effect within Second Life but gets great mainstream coverage. Jerome Armstrong, founder of the liberal blog MyDD and consultant for Mark Warner’s Forward Together PAC said that Warner’s virtual presence in Second Life was not well received at all by political bloggers, but very well received by non-political bloggers, and also received lots of good mainstream press coverage.
Alex Clover, le blogueur en question, ajoute:
My thoughts: Politicians in Second Life has always seemed gimmicky to me. As the novelty of a politician being in Second Life wears off (and it’s wearing off quickly) so will the resulting mainstream coverage.
Comme disent les Anglais, my thought exactly.
Publier un commentaire