30 mars 2007

Les magazines québécois ont de moins en moins de lecteurs

Infopresse nous apprend que près des trois quarts des magazines québécois répertoriés par le sondage PMB 2007 ont eu moins de lecteurs cette année par rapport à la précédente. Spécifiquement 34 des 46 publications recensées.

Quatre des cinq magazines les plus populaires ont enregistré des baisses:
  • Coup de pouce (-8,8%)
  • 7 Jours (-4,4%)
  • Sélection du Reader's Digest (-10%)
  • Qu'est-ce qu'on mijote? (+7,7%)
  • Châtelaine (-12,9%).
Les plus fortes baisses:
  • Madame (-26,2%)
  • Commerce (-23,9%)
  • Dernière Heure (-21,6%)
  • Voilà! (-21,2%)
  • Primeurs (-20,5%).
Les plus fortes hausses:
  • Les Idées de ma Maison (8%)
  • Qu'est-ce qu'on mijote? (7,7%)
  • Ricardo (7%)
  • Québec Science (6,2%)
  • Voir (5,2%).
Le tableau complet est ici et le rapport complet (PDF) est ici.

Mise à jour: Jean-François Gagnon, Isabelle Gingras, tous deux du Groupe Cossette Communication, Thierry Gamelin de Carat Expert et François Vary de PMB commentent ici. Est-ce que je peux me permettre de dire qu'il y a des gens qui ont la tête profondément enfouie dans le sable?

3 commentaires:

Eric Morasse a dit...

En regardant les chiffres, on s'aperçoit que les magazines de mode et d'actualité connaissent des baisses importantes. À l'opposé, beaucoup de magazines qui connaissent des hausses font partie de la catégorie art de vivre (bricolage, décoration, recettes culinaires). S'agit-il d'une nouvelle tendance qui démontre l'évolution des goûts des Québécois plus axés sur les moyens d'améliorer leur milieu de vie (résidence, famille) que sur le rêve, par exemple la mode, ou sur les enjeux de la société. On connait, je crois, une évolution où chaque personne recherche d'améliorer son entourage, sa vie avant d'acheter des rêves ou des promesses trop éloignées ou inatteignables. Le réalisme d'aujour'hui trace la voie à de nombreux changements sociologiquement profonds.

Marc Snyder a dit...

Salut Éric.

Bonne observation.

Je dois dire que ce n'est pas une question que je me posais. En fait, je voulais surtout souligner la tendance générale à la baisse (surtout si on compare cette tendance à celle que l'on constate dans d'autres médiums).

Merci d'être passé.

MS

Steven Painchaud a dit...

J'aimerais bien savoir si le site internet de ces revues en "baisse" de popularité sont plus populaire à chaque jours.

Ce n'est peut-être qu'un simple déplacement du lectorat?