19 mars 2007

De la vraie interaction via YouTube

Nos trois partis politiques disent que leurs vidéos sont une façon pour eux de rendre plus personnels leurs discours (je paraphrase). Et moi, je leur dis qu'il faudrait qu'ils en fassent bien plus.

Voici un exemple (peut-être un peu exagéré) d'à quel point un politicien peut personnaliser son discours:
  1. Un utilisateur de YouTube (James Kotecki, dont le nom d'usager est EmergencyCheese) crée de courts vidéos et "conseille" les candidats sur comment utiliser YouTube. Voici celui qu'il a fait pour Dennis Kucinich (un congressiste démocrate).
  2. Kucinich lui répond de la même façon, en mettant en ligne sa réponse filmée.
  3. Kotecki lui répond et l'encense.

Ça me rappelle un billet que j'ai écrit en novembre 2005 sur le fait que Nicolas Sarkozy avait mis en ligne un commentaire sur le blogue du réalisateur Mathieu Kassovitz. Je concluais ce billet en écrivant:
Ma question: je me demande bien quand un politicien québécois ou canadien va en faire de même?
Je me dis que la question est encore pertinente.

P.-S. Si ces deux exemples sont tirés de la scène politique, il faut savoir que les principes qui les sous-tendent (transparence, candeur, etc.) s'appliquent tout autant à tous les types d'organisations (entreprises, accociations, etc.). Les gens qui écrivent des billets sur des blogues, ou qui mettent en ligne des vidéos ou des photos sur Flickr, ou qui commentent vos actions dans des forums de discussion le font parce qu'ils ont (ou veulent avoir) une relation avec vous. Profitez-en. Ouvrez des canaux de comunications avec eux. Vous pourrez en profiter.
Publier un commentaire