13 mars 2007

Débat des chefs: mon verdict

Jean Charest 7/10
  • Son habit était représentatif de ce qu’il dégageait : sombre. Il a joué défensif tout au long du débat. N’a pas perdu beaucoup de points; n’en a pas marqué beaucoup non plus.
  • A été déstabilisé par la question de Dumont sur le Pont de la Concorde. A été mis en boîte par ses adversaires sur la question de ses ambitions vis-à-vis le gouvernement fédéral.

André Boisclair 6/10
  • Le grand perdant, il n’écoutait pas ses adversaires et les interrompait sans arrêt; assez pour tomber sur les nerfs non seulement de ses rivaux (qui lui ont fait remarquer plusieurs fois) mais aussi des téléspectateurs. Son entourage devrait avoir honte.
  • A compté des points sur la question de l’avenir du Québec (notamment) mais aurait pu et dû en compter plus.

Mario Dumont 9/10
  • Sur le cadre financier, il a compté en début de débat en annonçant ses chiffres mais s’est fait matraquer solidement par Boisclair plus tard. Deux fois, Dumont a utilisé les arguments de ses adversaires à son avantage sur la question de son équipe.
  • A eu de loin la meilleure déclaration d’ouverture et a lancé la seule bombe (celle du Pont de la Concorde). C’est de cette question que l’on parlera (en bien ou en mal) dans les prochains jours.
Publier un commentaire