23 février 2007

Souper avec Shel Israel, un rapport

J'ai été pas mal occupé depuis mercredi soir et ce n'est que maintenant que j'ai le temps de faire un commentaire sur le souper avec Shel.

Comme je sais Shel va lire ce qui suit, je me permets un mot en anglais: It was great meeting you Shel. Your visit was an occasion for a bunch of people who don't get together enough to do so. Thanks.

Comme lors des rencontres de Yulblog et de Yulbizz, j'ai posé une question à laquelle les gens présents étaient invités à répondre. Comme mercredi était la journée du déclenchement de l'élection, la question était Faites une prédiction au sujet de l'impact des blogues et des médias sociaux en rapport avec la campagne électorale québécoise.

Voici les réponses de chacun avec les hyperliens vers leurs blogues respectifs (lorsque applicable).
  • Michel Leblanc: Les partis tenteront maladroitement d'utiliser les blogues et se planteront à cause de leur fermeture à la communication bi-directionnelle.
  • Claude Malaison: Ce sera la première campagne où leur influence se fera sentir! Rien d'original! Regardez bien les médias traditionnels y pomper leur info quotidienne.
  • Julien Smith: Les Têtes à claques vont affecter la campagne électorale à la dernière minute.
  • Craig Silverman: One party will be exposed for paying an anonymous blog/blogger to attack the opposition. And there will be more than three lame articles written about election blogs.
  • Bob Goyetche: Un des partis se fera prendre à avoir des flogs à la Wal-Mart. La blogosphère sera furieuse; les médias traditionnels ne remarqueront pas.
  • Ben Yoskovitz: Traditional media will write about the influence of blogs. Bloggers will write about whatever they want no matter what.
  • Duncan Moore: Polls' influence will be inversely proportional to blog postings about the election.
  • Andy Nulman: The revolution will start quietly here. I don't think it will affect the outcome, but will most definitely affect the process.
  • Jean-Marc Langevin: Les blogues seront contrôlés au niveau du message. Il ne faut jamais oublier de se parler. Et d'en parler.
  • Alain Lépine: Les blogues et les médias sociaux auront une influence limitée sur le Web à ceux qui sont déjà actifs dans cette sphère médiatique. Cependant, il y a fort à parier que le phénomène sera assez fascinant pour être récupéré par les médias de masse à la "Bernard Derome".
  • Éric Collard: Sans avoir de réelle influence sur le résultat de la campagne (trop peu de gens suivent encore les blogues), il y aura un très grand nombre de blogueurs (actifs ou nouveaux) qui couvriront la campagne.
  • Patrick Bellerose: Je ne crois pas que les partis feront une utilisation intelligente des nouveaux médais. Malheureusement.
  • Chris Car: Blogs will play a very important role in political campaigns in the near future. Sorry, don't know much about the future ;-) )
  • M-C Turgeon: We don't need politicians.! Utiliser les blogues et les applications 2.0 pour rejoindre le peuple sera une campagne de marketing, un point c'est tout. Comme chaque fois, on votera pour le moins pire... Je veux des politiciens qui bloguaient avant de se lancer en politique.
  • Louis Delage: Les blogues et les médias sociaux pourraient nous surprendre. C'est peut-être l'élément, je le souhaite, qui pour swinger cette campagne et la rendre passionnante. C'est mon voeu.
  • Alexandre Hénault: Je pense que c'est un souhait plus qu'une réalité. J'ai un doute. Est-ce que les politiciens sont prêts à la transparence que nécessitent les blogues? Les partis politiques sont-ils prêts à céder du pouvoir sur le message?
  • Mitch Joel: "No control" will become "know control." Social media wil democratize the voice and centralize the conversation--making choice and knowledge open to all! And justice for all!
D'autres billets au sujet de la soirée:
Publier un commentaire