13 mars 2004

Belinda Stronach ferme son blog

J'ai su plus tôt cette semaine que Belinda Stronach avait fermé son blogue. Comme plusieurs autres, j’avais souligné son initiative, dans mon cas lors d’un message précédent portant sur les blogues en politique.

J’ai l’impression que l’équipe de Mme Stronach s’est dite que l’effort n’en valait pas la peine. J’ai des nouvelles pour vous.

Pour qu’un blogue en vaille la peine, il faut y mettre de l’effort.
Entre autres, il faut qu’il soit mis à jour régulièrement et il faut que les commentaires y soient vivants.

Qu'est-ce que je peux dire d'autre que je trouve ça malheureux? Pour une fois qu’un politicien canadien (une politicienne canadienne, dans ce cas-ci) faisait preuve d’ouverture d’esprit.

Il faut que les politiciens et leurs équipes (ainsi que les entreprises, les organismes et les institutions gouvernementales) comprennent les avantages de la « multidirectionalité » de la communication que nous permet maintenant le web.

Dans le cas des politiciens, ceux-ci peuvent s’adresser à leurs partisans, les partisans peuvent s’adresser aux politiciens et les partisans peuvent communiquer entre eux. Le web est le seul médium où cette « multidirectionalité » de la communication peut prendre place. La publicité ne le permet pas. Les relations de presse ne le permettent pas. Le marketing direct ne le permet pas non plus.

Vous êtes intéressé à cette mouvance? Lisez des blogs, regardez ce qui se fait ailleurs, et/ou communiquez avec moi. Il me fera plaisir de vous expliquer les plus et les moins d’un blogue pour votreorganisation, institution ou entreprise.

Merci à Jim Elve de BlogsCanada pour l’info.
Publier un commentaire