24 octobre 2011

Les Marines américains peuvent maintenant utiliser les médias sociaux

En tout juste deux ans, le U.S. Marine Corps a fait un virage à 180° sur la question de l'utilisation des médias sociaux.

En effet, en août 2009, l'utilisation des médias sociaux était formellement interdites aux Marines.

Il y a quelques semaines le même Marine Corps a publié un guide d'utilisation des médias sociaux (PDF) adressé aux commandants, aux militaires et aux membres de leurs familles.

Le département de la Défense américaine avait déjà déjà permis l'accès aux médias sociaux à toutes les branches de ses forces armées. De toute évidence, ce département a une plus grande confiance envers ses employés que la Ville de Montréal ou encore les ministères et agences du gouvernement du Québec (où l'accès est à peu près systématiquement bloqué).

Voici ce que dit le guide:
The Marine Corps encourages Marines to explore and engage in social media communities at a level they feel comfortable with. The best advice is to approach online communication in the same way we communicate in person—by using sound judgment and common sense, adhering to the Marine Corps’ core values of honor, courage and commitment, following established policy, and abiding by the Uniform Code of Military Justice.
Évidemment, là comme ailleurs, il y a des enjeux de confidentialité:
NEVER disclose any information that compromises Operations Security (OPSEC) or foreign disclosure policy. NEVER disclose information that is intended for official use only. ALWAYS be aware that taking public positions online that are counter to the Marine Corps’ interests could cause, or result in, personal conflict.
Selon moi, toutes les organisations publiques devraient avoir un tel guide en place. C'est peut-être même plus important pour celles-ci car elles ont à naviguer dans un environnement législatif et réglementaire particulier.

Dans chaque organisation, le niveau de confort qu'ont les employés envers les médias sociaux varie grandement et c'est un enjeu dont il faut tenir compte.

Le guide des Marines est particulièrement bien fait: il semble plus découler d'une volonté de former et de sécuriser les gens à qui il s'adresse plutôt que de simplement expliquer ce qui est permis et ce qui ne l'est pas.
Publier un commentaire