18 juin 2012

RIP Daniel Audet


Je n’ai jamais été aussi choqué (dans le sens de recevoir un choc) que quand j’ai appris que Daniel était atteint d’un cancer il y a 5 ans. Sérieusement, pour être obligé de m’asseoir. Ce qui n’était pas simple considérant que je marchais sur Mont-Royal au moment où une de nos amies communes m’a communiqué la nouvelle.

L’ironie. Un des gars les plus intelligents que j’aie connu souffrait d’un cancer du cerveau.

Photo: François Roy, La Presse
Il y a cinq ans de ça. Je ne sais pas combien de fois j’ai pensé à lui au cours des cinq dernières années. Alors que, à l’époque, il avait reçu un pronostic d’un an, il aura réussi à se battre pendant cinq ans. C’était son genre. De se battre, je veux dire.

On s’est connu chez Videotron. Début 2000, à peu près. On avait plein de chose en commun. Plein de choses nous séparaient aussi. Anyway, depuis cet après-midi, les hommages affluent. Denis Lessard en cite quelques-uns. Respectueusement, il n’y en a pas un qui arrive à la cheville de la personne, de l’homme et du père, qu’il a été. Sauf, peut-être, celui de Jean-François Lisée

Je n’essaierai même pas. Je sais que mes mots ne seront pas à la hauteur.

Mes pensées accompagnent sa blonde Zubin, son ex Nathalie et sa fille Marion.

Publier un commentaire