8 septembre 2005

Crise à venir à la DPJ

Paul Arcand signe un premier documentaire intitulé Les Voleurs d'enfance. Celui-ci sort en salle le 7 octobre. Selon le Journal de Montréal du 31 août, "À la manière du cinéaste américain Michael Moore, le réalisateur Paul Arcand veut exposer son point de vue sur le sujet des enfants maltraités, négligés et abusés."

Deux informations importantes de l'article:
  • "Les Centres jeunesse de Montréal, qui travaillent étroitement avec la DPJ (ndlr. Direction de la portection de la jeunesse), reconnaissent avoir formulé la demande, "par curiosité et intérêt professionnel". (...)"On se sent très concerné par le film", fait valoir la porte-parole des Centres jeunesse de Montréal, Jocelyne Boudreault.
  • "Nous n'avons pas établi de plan de communication, soutient-elle. On va attendre de voir le documentaire."
Euh, Mme Boudreault... vous allez avoir des problèmes. Beaucoup, beaucoup de problèmes.

Partons du fait que le film est produit par la boîte de Denise Robert. Oui, la même Denise Robert de Aurore et des Invasions Barbares.
Sachons aussi que le film sera distribué par Alliance Atlantis Vivafilm, une boîte qui a connu pas mal de succès récemment: Guy Gagnon, le PDG, a été sacré Personnalité de la semaine par La Presse cette semaine.
N'oublions pas le fait que Paul Arcand est au micro de l'émission ayant la deuxième meilleure cote d'écoute à Montréal (ou est-ce troisième?, peu importe) et ce, tous les matins de la semaine.
Peux-t-on rajouter que Nathalie Simard, victime d'abus elle-même, participera à l'émission Star Académie le 25 septembre et chantera la chanson-thème du film?
Et je gagerais un p'tit 2$ que Paul sera invité par Guy A. quelque part autour du 2 octobre.

Pouvez-vous imaginer, mesdames et messieurs de la DPJ, des Centres-jeunesse, du gouvernement du Québec, l'ouragan médiatique et critique par lequel vous allez passer?

Et vous n'aurez pas de plan de communication!?! De deux choses l'une, soit c'est faux, soit c'est proprement irresponsable. Dans les deux cas, êtes-vous tombés sur la tête?
Publier un commentaire