20 décembre 2004

Sentence de Guy Cloutier

C'est ce matin qu'est tombée la sentence de Guy Cloutier: trois ans et demi de prison. Ce sera bien sûr la "une" de tous les quotidiens demain matin.

Est-ce que la couverture des médias a eu un effet sur la sentence? Pas vraiment.

Extrait du jugement:
Une personne publique qui commet une infraction, de quelque nature qu'elle soit, assume nécessairement le risque de faire l'objet d'une couverture médiatique plus intense qu'une personne qui ne l'est pas.

Lorsque la nature et la gravité de l'infraction sont sérieuses, comme c'est le cas, il devient en quelque sorte normal que celle-ci attire davantage l'intérêt et l'attention des médias.
Vous vous souviendrez que Gilbert Rozon avait eu une absolution inconditionnelle suite à un plaidoyer de culpabilité à une accusation d'agression sexuelle. Yves Boisvert, à l'époque chroniqueur juridique à La Presse, avait signé un texte pour la FPJQ.

J'avais aussi écrit quelque chose sur le sujet en mars dernier.
Publier un commentaire