31 août 2005

An american tsunami? Come on!

Partons de la prémisse suivante : je suis l’une des personnes que je connaisse qui est le moins anti-américain. Les réalisations américaines dans les domaines politiques, économiques, scientifiques et culturelles (oui, oui, culturelles) sont innombrables.

Mais comparer les dégâts de l’ouragan Katrina au tsunami de l’année dernière, comme l’a fait le maire de Biloxi (Mississippi), c’est de la folie.
  • Le tsunami a ravagé les côtes de plusieurs pays (comparé à une couple de centaines de kilomètres).

  • Plus de 250 000 personnes y sont décédées (comparé à une couple de centaines).

  • Dans le cas victimes asiatiques, c’était totalement imprévu (dans le cas des victimes américaines, on le savait des jours à l’avance).
Cela étant dit, je sympathise avec les gens du sud des Etats-Unis. Les images dont on nous abreuve sont désolantes. Si vous voulez donner un coup de main, Glenn Reynolds a mis en place une page spéciale pour l’occasion.
Publier un commentaire