18 mai 2005

Un expert en communication passe par ici! (En fait, là)

Dans Un expert en communication passe par içi !, l'ancien président de la FEUQ, Pier-André Bouchard, répond à un commentaire que j'avais laissé sur son blogue. Allez lire le tout.

Voici son message initial et mon commentaire, puis sa réponse et ses questions.

Vous êtes revenu? Alors prenons ça morceau par morceau.

Primo, je ne suis pas tombé sur ton blogue par hasard: je suis abonné à ton fil RSS depuis quelque temps déjà.

Deuzio, je suis la politique étudiante depuis plusieurs années: j'ai été le vice-président fondateur de la FECQ, responsable des affaires externes.

Tercio, tu peux arrêter de me vouvoyer.

Maintenant, tes questions.
Mais peut-être devrions-nous lui demander s'il aimé la stratégie de communication avant et pendant la grève ?
Oui. Beaucoup. En tout cas, celle de la FECQ et de la FEUQ. :)

Vos messages étaient les bons. La seule place où vous avez failli dérailler, c'est quand tu as démontré une ouverture à la négociation. D'abord, si c'est une question de principes, on ne peut négocier. Ensuite, c'est l'ouverture qu'attendait les gens de la CASSÉE pour tenter de saper ton autorité au sein de tes troupes.
Remarquez que j'ai hésité à lui demander. Il pourrait me (sur) facturer !
J'ai une copine qui travaille pour le Groupe Rozon. Tu veux que je lui refile ton nom? :)
Nous verrons si le paradigme Snyder tient après les négociations des conventions collectives dans le secteur public.
Paradigme Snyder. J'aime ça. On rappelle que ce que Pier-André appelle le paradigme Snyder, c'est mon affirmation que le gouvernement, ayant cédé devant un lobby (les étudiants) se retrouve plus faible encore qu'avant. Les autres lobbies se disant comme le gouvernement a cédé pour les étudiants, pourquoi pas nous?

Sérieusement, ma théorie ne s'applique pas aux syndicats de la fonction publique. Les préjugés anti-syndicaux (dans une certaine catégorie de Québécois) et les préjugés anti-bureaucratie sont trop fort. En fait, regarde ton propre message au sujet de ta visite à la S.A.A.Q. N'exprimes-tu pas un préjugé?

Maintenant, que va faire le gouvernement Charest dans le dossier des négociations des conventions collectives dans le secteur public? À droite, on vote une loi spéciale? À gauche, on achète la paix pour préparer notre réélection?

Alors P.A., je prédis que le gouvernement va acheter la paix, mais n'en retirera pas de bénéfices. Si tu veux savoir pourquoi, ça va me faire plaisir de pontifier sur le sujet.
Publier un commentaire